Découvrir…avec FAREL

Cours, conférences, forums…à Montréal et à distance !

Heures de bureau: du lundi au jeudi, de 10 h 00 à  17  h 00        

En tout temps, contacter Jean Zoellner, Doyen, au 514 – 831 – 3138 

info@farel.net

 


 

Voir les cours de la session

FAREL Faculté de théologie réformée

promouvoir la foi trinitaire pour encourager le service intègre et généreux sur la place publique… former des leaders afin de soutenir le service pastoral fidèle et compatissant dans des Églises existantes et futures…

Découvrir Farel
Que Veux-Je Sinon Qu'il Brille

FAREL | Faculté de théologie réformée

est dédiée à former des serviteurs engagés à prier, à proclamer et à prendre soin des autres. Elle existe pour:

  • promouvoir la profondeur de la foi trinitaire, afin d’encourager le service intègre et généreux sur la place publique; et
  • former des leaders sur le plan biblique et théologique, afin de soutenir le service pastoral fidèle et compatissant dans des Églises existantes et futures. 

FAREL | Faculté de théologie réformée est :

b

évangélique

b

missiologique

b

réformée

b

pastorale

b

rigoureuse

b

abordable

b

francophone

b

urbaine

Pour moi, le fait que j’ai eu la chance d’étudier la théologie dans une culture qui n’est pas ma propre culture et dans une langue qui n’est pas ma propre langue a vraiment été une grâce de Dieu. Winston Bosch

Pasteur

J’étudie la théologie afin de devenir un meilleur ouvrier dans l’Église.
J’apprécie la formation à distance qui m’encourage dans ma formation théologique. Je suis reconnaissant pour la qualité de l’enseignement et la variété des cours malgré la petite taille de Farel.
Marc Drouin

Actuaire

Le contexte de Montréal qui est une grande ville, ça nous prépare. C’est dans les grandes villes que ça se passe, toutes les cultures qui se retrouvent autour de nous. C’est une bonne formation pratique de se retrouver ici. David Castonguay

Pasteur

J’ai connu intimement Jésus Christ depuis 28 ans grâce à la foi qu’il ma donnée. J’ai confessé publiquement ma foi et depuis ce temps je ne cesse de chercher à connaître sa volonté. Les cours à FAREL répondent parfaitement à mes attentes, je reçois de l’enseignement profond, pratique, simple et adapté à ma situation. Beaucoup de cours sont donnés à distance. Raouf Manneh

Administrateur

Une formation théorique et pratique!

Découvrir notre programme

Nouvelles

« Le sexe: à qui appartient mon corps ? »

« Conduis-moi dans ta chambre, rends-nous follement heureux tous les deux ; célébrons notre amour plus enivrant que le vin. Elles ont bien raison, les filles, d’être amoureuses de toi ! » Poème d’amour écrit sur la rive gauche à Paris dans les années 1920 ? Paroles entre deux amoureux dans un film récent ? Non, il s’agit d’un chant d’amour de la Bible, long de 4 chapitres, intitulé Cantique des cantiques. Selon Dieu, notre vie sexuelle est un de ses grands cadeaux, à être vécue et célébrée avec plaisir. Toutefois, il y a aussi un profond paradoxe dans notre vie sexuelle : elle peut nous procurer à la fois de grandes joies et de profondes peines. Dans le présent article, nous voulons regarder les eaux troubles de notre vie sexuelle. Lors d’un deuxième article, nous regarderons toute la joie de notre sexualité. Dans les deux, nous essayerons de voir comment notre foi en Jésus-Christ nous aide à y naviguer. Alors, je vous invite à examiner les versets 12 à 20 de 1 Corinthiens 6, sous le thème Le sexe : à qui appartient mon corps ? A la lumière de ce thème, regardons trois réalités de notre vie sexuelle : (1) orienter ma vie sexuelle ; (2) partager ma vie sexuelle ; et (3) protéger ma vie sexuelle. (1) Orienter ma vie sexuelle. Regardons les versets 12 à 14 : «12 Vous allez jusqu’à dire : « Tout m’est permis. » Oui, cependant tout ne vous est pas bon. Je pourrais dire : « Tout m’est permis », mais je ne vais pas me laisser asservir par quoi... read more

« Croire et gérer de façon sensée » (2 / 2)

Mais comment, pratiquement, croire et gérer de façon sensée ? Pour y répondre, je vous invite maintenant à regarder un autre texte qui présente l’argent de façon positive, à savoir 1 Timothée 6, les versets 17 à 19. Très brièvement, ce texte vous appelle à surveiller cinq volets financiers de votre vie. (1) Croire en Jésus, c’est de travailler de façon sensée. Voici ce que dit le verset 17 : « Recommande à ceux qui possèdent les richesses de ce monde de ne pas s’enorgueillir ; dis-leur de ne pas mettre leur espérance dans ces richesses si incertaines, mais en Dieu qui nous accorde tout avec abondance pour que nous en jouissions.» Dieu est généreux et il nous accorde tout pour que nous puissions en profiter. Alors, en tant que croyants, il est si important de travailler de façon soutenue, en évitant la paresse et la lassitude. Par exemple, voilà pourquoi il est bien de conserver et d’épargner notre argent et même d’améliorer notre niveau de vie. Mais il y en a plus encore : Dieu veut surtout que nous puissions expérimenter, à travers notre travail, combien il nous est généreux ! Au lieu de nous réjouir de notre succès ou de notre argent, il désire que nous puissions nous réjouir de lui, qui en est l’auteur et le donneur. Alors, voici un simple test pour voir si vous travaillez de façon sensée. Si, au fond de votre cœur, vous avez le sentiment que personne ne travaille aussi fort que vous, ceci peut-être un signe que vous vous fiez à vos efforts et à vos richesses. Par contre, si... read more

« Croire et gérer de façon sensée » (1 / 2)

Vous arrive-t-il parfois d’être consternés par les paradoxes de la vie ? Prenons, à titre d’exemple, le récit de Jésus au sujet d’un gérant, tel que présenté par les versets 1 à 13 du 16e chapitre de l’Évangile de Luc: « 1 Jésus dit à ses disciples : « Un homme riche avait un gérant et l’on vint lui rapporter que ce gérant gaspillait ses biens. 2 Le maître l’appela et lui dit : «Qu’est-ce que j’apprends à ton sujet ? Présente-moi les comptes de ta gestion, car tu ne pourras plus être mon gérant.» 3 Le gérant se dit en lui-même : «Mon maître va me retirer ma charge. Que faire ? Je ne suis pas assez fort pour travailler la terre et j’aurais honte de mendier. 4 Ah ! je sais ce que je vais faire ! Et quand j’aurai perdu ma place, des gens me recevront chez eux !» 5 Il fit alors venir un à un tous ceux qui devaient quelque chose à son maître. Il dit au premier : «Combien dois-tu à mon maître ?» — 6 «Cent tonneaux d’huile d’olive», lui répondit-il. Le gérant lui dit : «Voici ton compte ; vite, assieds-toi et note cinquante.» 7 Puis il dit à un autre : «Et toi, combien dois-tu ?» — «Cent sacs de blé», répondit-il. Le gérant lui dit : «Voici ton compte ; note quatre-vingts.» 8 Eh bien, le maître g loua le gérant malhonnête d’avoir agi si habilement. En effet, les gens de ce monde sont bien plus habiles dans leurs rapports les uns avec les autres que ceux qui appartiennent à... read more
FAREL | Faculté de théologie réformée, vient d’ajouter à sa bibliothéque environ 3 000 volumes en français donnés par la succesion du professeur Roger NICOLE. Ces livres constituent une excellente source pour étudier l’histoire du protestantisme français et suisse, surtout aux XVIIIe et XIXe siècles.