Découvrir Farel

Depuis 1978, L’Institut Farel offre une formation avancée aux: (1) dirigeants futurs et actuels (pasteurs, conseillers pastoraux, diacres) des Églises nouvelles et existantes; et (2) aux chrétiens désireux de mieux comprendre et intégrer leur foi dans tous les domaines de la vie contemporaine.

L’institut est nommé pour Guillaume Farel (1489-1565), évangéliste, pasteur et théologien ayant à cœur l’avancement de l’évangile en Suisse romande lors de la Réforme protestante. La citation suivante nous révèle un peu le caractère et la passion de ce pionnier de mission :

« Je ne vous promets pas des montagnes d’or, mais des épreuves et des difficultés inexprimables ; point de loisir, mais du travail ; point de repos jusqu’à la fin de la tâche; point de récompense, sinon dans la vie à venir…»

« Je ne dis pas ces choses pour vous effrayer, mais pour vous stimuler, combine un vaillant guerrier se sent plein d’ardeur pour la bataille en apprenant qu’au lieu d’être petits et faibles, les ennemis sont forts et nombreux…»

« Je m’adresse à vous comme à un soldat qui est prêt à se rendre au combat et à s’y conduire comme un brave, mais en comptant sur Dieu seul pour obtenir force et notoire. Car la bataille n’est point la nôtre, mais celle du Seigneur. »

L’Institut Farel est :

Évangélique

La foi évangélique remonte au début du christianisme, en affirmant que la grâce et la vérité de Jésus-Christ constituent le cœur de notre existence, et en cherchant à les manifester par un esprit chaleureux, accueillant, et persévérant qui honore Jésus comme l’unique et suffisant rédempteur de son peuple.

Missiologique

Nous nous orientons vers l’avancement de l’évangile, la croissance de l’Église par la conversion, l’établissement de nouvelles Églises locales, et l’engagement soutenu des chrétiens dans tous les domaines de la culture.

Réformée

Nous valorisons la profondeur et la richesse des croyances de foi protestante exprimées par les Confessions de foi réformées telles que la Confession de La Rochelle, la Confession Helvétique, la Confession Belge, les Trente-Neuf articles de l’Église anglicane et la Confession de Westminster.

Pastorale

Nous croyons que les responsables d’Église consacrés (pasteurs, évangélistes, enseignants, conseillers pastoraux, diacres) sont des dons de Dieu pour le bien de son Église, et que ceux-ci ont surtout besoin d’un cœur de service, d’écoute et de présence auprès des autres.

Rigoureuse

Nous cherchons à maintenir un haut niveau d’excellence académique et pratique, tout en offrant notre formation pour accommoder les besoins et horaires des étudiants.

Francophone

Nous offrons des cours réguliers ou intensifs en français, soit en salle de classe sur le campus soit en ligne, à distance.

Abordable

Nous gardons nos frais comparables à ceux des universités publiques québécoises, et nous nous assurons que nos étudiants aient accès aux prêts du Gouvernement du Québec, tout en offrant un nombre limité de bourses pour des étudiants en ayant besoin.

Histoire

À travers son histoire, L’Institut Farel met en priorité la tâche d’amener toute l’étendue de la révélation biblique sous forme d’expression engageante, convaincante, et fidèle pour chaque aspect de la vie, et particulièrement en apportant l’évangile de Jésus-Christ à ceux qui ne l’ont pas entendu.

Septembre 1978

Nous commençons sous le nom L’Institut Farel en septembre 1978 avec le mouvement de L’Alliance réformée évangélique, un regroupement d’individus de différentes églises, tous en accord avec la théologie et la mission de la Réforme.

Ce mouvement a trois objectifs :

  1. la publication d’une revue réformée ;
  2. la mise en place d’une maison d’édition (« Éditions Parole »); et
  3. l’établissement d’un institut théologique réformé.
Été 1979

À l’été 1979, l’Institut de théologie réformée Farel voit le jour, dont le premier président du Conseil est le pasteur David CRAIG, poste qu’il occupe jusqu’à sa mort en octobre 2001. En 1980, le pasteur Martin GELEYNSE se joint à Farel comme Coordinateur académique et professeur, rôle qu’il accomplit jusqu’en 1986.

Janvier 1986

En janvier 1986, le pasteur Jean-Guy DEBLOIS alors président de L’Alliance réformée évangélique, est nommé administrateur à temps partiel. Pendant les années 1980, FAREL forme plusieurs pasteurs et membres de différentes Églises, dont la grande majorité continue de servir au Québec.

Les années 90

Dans les années 1990, FAREL achète son premier bâtiment à Lévis, sur la rive sud de Québec et le pasteur JG (Jean) ZOELLNER devient coordinateur académique (1990-1993).

1998

En 1998, L’Institut Farel déménage à Montréal, tout en gardant un bâtiment et un point de service pour la région de Québec.

2002

En 2002, le poste de coordinateur  académique devient celui de doyen et plusieurs doyens se succèdent au service de FAREL,  dont:

Adrien NEELE (2002-2004);

Daniel TIMMER (2004 – 2009);

Christian ADJÉMIAN (2009-2010);

Jason ZUIDEMA  (2012-2013);

JG (Jean) ZOELLNER (2015- présent).

2008

En plus des étudiants formés pendant cette décennie, il faut noter la signature en 2008 d’une entente administrative avec l’Institut de formation théologique de Montréal (IFTM), qui décerne un Baccalauréat en théologie (B.Th.) et un Certificat en théologie agrégés par le Gouvernement du Québec.

2015

L’Institut Farel reçoit quelques 3 000 volumes en français du testament du Pr. Roger NICOLE, ThD, PhD. Cette collection, dont la plupart des livres date du 18e et du 19e siècles, est une source importante pour comprendre le développement du Protestantisme en Suisse et en France.

2017 – Certificat en théologie

L’Institut Farel inaugure un nouveau programme de Certificat en théologie (30 crédits) pour des chrétiens désireux de mieux se former pour le service au sein de l’Église locale (paroisse) et dans tous les domaines de la culture.

2018