« Croire et gérer de façon sensée » (1 / 2)

Vous arrive-t-il parfois d’être consternés par les paradoxes de la vie ? Prenons, à titre d’exemple, le récit de Jésus au sujet d’un gérant, tel que présenté par les versets 1 à 13 du 16e chapitre de l’Évangile de Luc: « 1 Jésus dit à ses disciples : « Un homme riche avait un gérant et l’on vint lui rapporter que ce gérant gaspillait ses biens. 2 Le maître l’appela et lui dit : «Qu’est-ce que j’apprends à ton sujet ? Présente-moi les comptes de ta gestion, car tu ne pourras plus être mon gérant.» 3 Le gérant se dit en lui-même : «Mon maître va me retirer ma charge. Que faire ? Je ne suis pas assez fort pour travailler la terre et j’aurais honte de mendier. 4 Ah ! je sais ce que je vais faire ! Et quand j’aurai perdu ma place, des gens me recevront chez eux !» 5 Il fit alors venir un à un tous ceux qui devaient quelque chose à son maître. Il dit au premier : «Combien dois-tu à mon maître ?» — 6 «Cent tonneaux d’huile d’olive», lui répondit-il. Le gérant lui dit : «Voici ton compte ; vite, assieds-toi et note cinquante.» 7 Puis il dit à un autre : «Et toi, combien dois-tu ?» — «Cent sacs de blé», répondit-il. Le gérant lui dit : «Voici ton compte ; note quatre-vingts.» 8 Eh bien, le maître g loua le gérant malhonnête d’avoir agi si habilement. En effet, les gens de ce monde sont bien plus habiles dans leurs rapports les uns avec les autres que ceux qui appartiennent à...

« L’argent et le coeur pauvre » (2/2)

…suite de (1/1) Voici le paradoxe que Jésus veut souligner. D’un côté, si vous avez de l’argent mais aucune relation avec Jésus, vous avez la vie la plus pauvre qui soit. De l’autre côté, si vous avez peu d’argent mais la certitude que Jésus est bon et suffisant, alors vous avez la vie la plus riche qui soit, vous avez un cœur riche. Mais comment cultiver ce cœur riche ? (2) Comment cultiver un cœur riche ? Il y a beaucoup de textes dans la Bible qui en parlent, mais je vous invite à en examiner un, à savoir 1 Timothée 6, les versets 9 à 11 : « 9 Mais ceux qui veulent s’enrichir tombent dans la tentation, ils sont pris au piège par de nombreux désirs insensés et néfastes, qui plongent les hommes dans la ruine et provoquent leur perte. 10 Car l’amour de l’argent est la racine de toutes sortes de maux. Certains ont eu une telle envie d’en posséder qu’ils se sont égarés loin de la foi et se sont infligé bien des tourments. 11 Mais toi, homme de Dieu, évite tout cela. Recherche la droiture, l’attachement à Dieu, la foi, l’amour, la patience et la douceur.» Je veux me limiter au verset 11 pour en faire deux commentaires. D’abord, ce verset parle de ce qu’on appelle souvent «le fruit de l’Esprit Saint». Recherche, activement et personnellement, ce fruit. Pourquoi ? Parce qu’une telle poursuite nourira votre amour pour Dieu plutôt qu’un amour pour l’argent. Mais vous êtes peut-être en train de vous dire « Oui, mais il n’y a rien ici au sujet de la...

« L’argent et le coeur pauvre » ( 1/2 )

Séraphin. Séraphin Poudrier. Le connaissez-vous ? Séraphin est un personnage fictif du roman Un homme et son péché, écrit en 1933 par Claude-Henri Grignon. Séraphin est l’avare par excellence. Il est maire du village de Sainte-Adèle dans les Laurentides, travaille 20 heures par jour, fait de la spéculation immobilière et agit comme usurier. Il s’enrichit sans scrupules aux dépens de tous. Et il n’ est jamais content ! Il veut toujours plus d’argent, toujours plus ! Même aujourd’hui, lorsqu’on dit de quelqu’un qu’il est « un vrai Séraphin », on veut dire qu’il est avare, que son cœur est esclave de l’argent ! Intuitivement, nous savons qu’un avare, même s’il est riche, a un coeur pauvre. Toutefois, Séraphin Poudrier n’est pas le premier Séraphin, le premier avare. Au contraire, Jésus dit, il y a du Séraphin au fond de notre propre cœur. Notre attitude envers l’argent est souvent problématique et difficile. Aux versets 13 à 21 du chapitre 12 de l’Évangile de Luc, Jésus dit qu’il y a deux attitudes face à l’argent. Il y en a une qui nous rend pauvres, et une autre qui enrichit les autres. Alors, réfléchissons à deux choses que Jésus dit dans cette parabole, à savoir, à ce qu’est un cœur pauvre et à la manière de cultiver un cœur riche. (1) Qu’est-ce qu’un cœur pauvre ? La réponse se trouve dans la première partie de la parabole, aux versets 16 à 19 : « 16 Il leur raconta alors cette parabole : « Un homme riche avait des terres qui lui rapportèrent de bonnes récoltes. 17 Il réfléchissait et se demandait : «Que vais-je...

Amis de FAREL – priez pour nous !

Voici les sujets de prière pour FAREL pour votre Église ce dimanche 24 janvier 2016 ou bien pour votre groupe de prière sur semaine: 1) Merci d’avoir prié pour nos professeurs et étudiants. Le trimestre hivernal va bien, y compris une nouvelle collaboration avec la Faculté de théologie évangélique où les deux instituts partagent les honoraires du professeur Daniel Timmer, qui enseigne un cours sur les Prophètes de l’Ancien Testament. 2) Nous n’avons pas pu trouver un médecin chrétien capable de diriger une discussion soutenue et nuancée sur les implications, pour les professionnels de la santé et pour les familles, de la nouvelle loi sur la mort assistée par un médecin. Alors, à remettre à plus tard ! (3) Toutefois, nous voulons ajouter un 2e conférencier à notre conférence sur l’identité sexuelle et les soins pastoraux. Un conférencier est confirmé et nous sommes en discussion avec un 2e conférencier. Nous vous demandons de prier afin que nous puissions savoir comment aller de l’avant avec cette conférence, y compris les lieux ( Montréal et Québec). Merci ! Bonne fin de...

Une mission si humble (2/2)

…suite à « Une mission si humble » (1) 4) Des ressources si petites, une générosité si libre. Lisons de nouveau les versets 8b à 10 : « Vous avez reçu gratuitement, donnez aussi gratuitement. Ne vous procurez ni or, ni argent, ni monnaie de cuivre à mettre à mettre dans vos poches ; ne prenez pas de sac pour le voyage, ni une deuxième chemise, ne prenez ni chaussures, ni bâton. En effet, l’ouvrier à droit à sa nourriture. » En voici la surprise: Jésus pourvoira ! Il s’agit d’une mission de courte durée, mais Jésus appelle ses apôtres à la faire de façon compatissante et généreuse. Comment ? En se fiant à leur Seigneur de pourvoir au travers de la générosité de ceux qui les reçoivent. Alors, ne vous inquiétez pas de nos ressources parfois limitées : notre Seigneur vous en donnera tout ce dont vous aurez besoin, et encore plus ! 5) Un appel si urgent, des conséquences si éternelles. Finalement, les versets 11 à 15: « Quand vous arriverez dans une ville ou un village, cherchez qui est prêt à vous recevoir et restez chez cette personne jusqu’à ce que vous quittiez l’endroit. Quand vous entrerez dans une maison, dites ‘La paix soit avec vous.’ Si les habitants de cette maison vous reçoivent, que votre souhait de paix repose sur eux ; mais s’ils ne vous reçoivent pas, retirez votre souhait de paix. Si, dans une maison ou dans une ville, on refuse de vous accueillir ou de vous écouter, partez de là et secouez la poussière de vos pieds. Je vous le déclare, c’est la vérité : au jour du Jugement, les habitants...
Une mission si humble (1/2)

Une mission si humble (1/2)

Que voyez-vous lorsque vous regardez vos voisins, vos collègues, vos amis, votre famille ? Est-ce qu’il y en a qui sont fatigués ou découragés ? Cette fatigue est parfois plus que physique ou professionnelle : il s’agit d’un profond malaise spirituel, le sentiment que la vie est vide et qu’elle tourne en rond, sans but, sans plaisir. Pire, face à ce sentiment de vide, certains s’en moquent, peut-être pour se protéger, car c’est trop douloureux d’y regarder ! Et nous, quelle est notre attitude envers ceux qui sont fatigués ? A partir du verset 35 du chapitre 9 de l’Évangile de Matthieu, en allant au verset 15 du chapitre 10, Jésus se trouve devant des gens fatigués et découragés: 35 Jésus parcourait villes et villages ; il enseignait dans leurs synagogues, prêchait la Bonne Nouvelle du Royaume et guérissait toutes les maladies et toutes les infirmités. 36 Son coeur fut rempli de pitié pour les foules qu’il voyait, car ces gens étaient fatigués et découragés, comme un troupeau qui n’a pas de berger. 37 Il dit alors à ses disciples : « La moisson à faire est grande, mais il y a peu d’ouvriers pour cela. 38 Priez donc le propriétaire de la moisson d’envoyer davantage d’ouvriers pour la faire. » 1 Jésus appela ses douze disciples et leur donna le pouvoir de chasser les esprits mauvais et de guérir toutes les maladies et toutes les infirmités. 2 Voici les noms de ces douze apôtres : d’abord Simon, surnommé Pierre, et son frère André ; Jacques et son frère Jean, tous deux fils de Zébédée ; 3 Philippe et Barthélemy ; Thomas...
Moins de nous, plus de Jésus (2/2)

Moins de nous, plus de Jésus (2/2)

Pourquoi Jésus se sert-il de ce poème ? Pour nous amener à expérimenter de plus en plus combien Dieu est bon et suffisant ! Dans la 2e partie de chaque couplet, c’est toujours Dieu lui-même qui se charge de nous honorer lorsque nous nous sentons déshonorés et découragés. Au fond, Jésus dit ceci : Parce que je suis parmi vous, la grâce de Dieu triomphera, alors, fiez-vous à lui. Maintenant, relisons ce poème en soulignant la bonté de Dieu pour nous : v. 3 : Vous vous sentirez soutenus lorsque vous êtes au bout du rouleau, car tout dans votre vie est entre ses mains ; v. 4 : Vous vous sentirez soutenus lorsque vous perdez tout, car Dieu vous consolera plus que votre tristesse vous trouble ; v. 5 : Vous vous sentirez soutenus lorsque vous êtes sans forces, car Dieu vous donnera des ressources au delà de toute espérance ; v. 6 : Vous vous sentirez soutenus lorsque vous êtes découragés par l’injustice autour de vous, car Dieu vous donnera une expérience de sa présence sainte plus forte que l’injustice ; v. 7 : Vous vous sentirez soutenus lorsque vous portez la souffrance des autres, car Dieu portera toutes vos responsabilités et votre fatigue ; v. 8 : Vous vous sentirez soutenus lorsque vous cherchez Dieu sans toujours le voir, car il se révélera à vous de plus en plus. v. 9 : Vous vous sentirez soutenus lorsque vous vous donnez pour créer de la réconciliation, car Dieu se servira de vous pour valider sa présence dans votre vie. v. 10-11 : Vous vous sentirez soutenus lorsque vous êtes déshonorés, car Dieu agira pour vous accorder les plus grands honneurs possibles, à savoir, les...
Moins de nous, plus de Jésus ( 1 de 2 )

Moins de nous, plus de Jésus ( 1 de 2 )

Combien parmi nous aiment la poésie ? Achèteriez-vous des billets pour une soirée de lecture de poésie à la Place des Arts ? Jésus, lui, aime la poésie. Il est lui-même poète. Un jour, assez tôt dans son ministère, il se retire dans une place tranquille sur une colline proche de la ville de Capernaüm sur la côte nord du Lac de Galilée. Ses disciples, eux, laissent les foules en bas et montent la colline pour se joindre à lui. Une fois assis ensemble, Jésus raconte un poème que nous appelons souvent «les Béatitudes». Il est sans doute un poème que Jésus, et ses apôtres, répètent souvent pendant son ministère, surtout aux gens qui deviennent ses disciples. Voici ce poème, aux versets 3 à 12 du chapitre 5 de l’Évangile de Matthieu: 3  Heureux ceux qui se savent pauvres en eux-mêmes, car le Royaume des cieux est à eux !                                                                                                                                                 4 Heureux ceux qui pleurent, car Dieu les consolera !                                                                                    ...